Un Campus et une ville Londres

un campus dans la forêt londonienne, l'agitation, le boulot, les études...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attention Jeune Louve qui mord [ Zach ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Blair Hodge
"Arlequin Girl " for Testerone Boy
avatar

Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Attention Jeune Louve qui mord [ Zach ]   Mer 19 Nov - 21:54

Une tête de mort-vivante... Une zombie ambulante dans la cafét' qui porte à bout de bras un plateau repas qui ne se compose que d'une boisson energisante, une barre énergisante et une pomme.
Il est presque midi et Blair traine des pieds, traine des casseroles et pourtant aime l'école (Cool. Elle se hisse avec difficulté sur un tabouret dans un coin. C'est alors que son plateau vacille dangereusement au moment où elle pense avoir un peu de répit pour piquer du nez. Sa pomme roule, roule à quinzes milles d'elle.
Soupire, moue boudeuse et haussement d'épaule, tanpis pour cette conn* de pomme.

_ Putai* la flemme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zach Waits
Jedi
Jedi
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Attention Jeune Louve qui mord [ Zach ]   Jeu 20 Nov - 20:18


    Découvrez Beck!


    Zach, mec en dehors des convenances, avait vécu plusieurs jours dans la rue pour ne pas travailler et vivre uniquement avec sa guitare. Celle-ci était certes une bonne amante spirituelle, une bonne compagne et la plus belle des muses, elle ne lui avait pas beaucoup donné à bouffer. Quand on est Zach, ce n'est pas gênant, de ne pas bouffer pendant quelques jours. Quand on est un être humain, si. Il s'était donc rappelé que quand il était passé dans cette grande magnifique université londonienne et que, désespéré par la queue, il avait renoncé a s'inscrire, il avait vu une affichette près du self réclamant à corps et à cri du personnel. Ca s'était bizarrement inscrit dans un coin de sa tête, peut être parce que pour lui tendre a bout de bras des plateaux pouvait amener a une histoire drôle.

    Il était donc parti clopin-clopant, de sa démarche comme toujours bancale mais féline vers l'université, sale, mal rasé, regardant le ciel comme une femme, et avait avec une patiente auquel il n'avait même pas fait attention, trop perdu dans ses pensées, affronté la queue surréaliste du secrétariat. La petite dame replète avait du cogner sur la table et crier très fort pour le sortir de ses pénombres imaginaires. Il l'avait regardé un instant, l'air de la prendre pour une des créatures étranges qui peuplaient ses rêves, puis s'était rappelé de ce qu'il était précisément en train de faire et, d'un air charmant et très concerné, lui avait annoncé sa requête. Il nota dans un coin de sa mémoire éléphantesque mais sélective que c'était la première fois qu'il demandait du boulot dans sa vie, et elle lui avait dit que ça n'avait servit a rien de venir ici, qu'il fallait demander directement à la cafét.

    Bien sur, ils l'avaient embauché. Trop en dèche pour ne pas accepter le premier imbécile venu. En échange, il était nourri, et payé plutôt raisonnablement pour un gosse de la musique et la philosophie qui vit uniquement de ses 'parents' spirituels et des petites anecdotes de rues. Puis, son ami imaginaire étant resté en Amérique, il avait une bouche de moins a nourrir. Malheureusement, le chef cantinier avait bien vite remarqué avec exaspération que le jeune homme savait à peine se déplacer sans être complètement de guingois et avoir l'air d'un idéal surréaliste magnifique perdu dans des limbes cigaretteuse, et que tendre des plateaux lui était difficile.

    Il lui avait donc mis un balai entre les mains, ce jour là, pour voir un peu si ça, il savait. Bien sur que non, il ne savait pas, et il était myope. Et en plus il crevait de faim. Tandis qu'il essayait avec beaucoup de bonne volonté de voir s'il nettoyait un peu par terre, plissant les yeux a mort, constatant dans une autre partie de son cerveau qu'il portait son espèce de slim noir pas fashion et sa chemise moulante a carreaux depuis trois jours. Non, Zach ne faisait pas fashion. Il semblait sorti d'une amérique rock'n'roll des années soixante. Il sortait d'un Jim Jarmush. Il irait conquérir le monde. Et un espèce d'éclair rouge vint cogner ses chaussures noires. Il l'attrapa, et croqua dans ce qu'il avait compris être une pomme. Youpi, bonne pioche. Il eut un soupir de bonheur en sentant le jus savoureux du fruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blair Hodge
"Arlequin Girl " for Testerone Boy
avatar

Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Attention Jeune Louve qui mord [ Zach ]   Jeu 20 Nov - 23:21

En titubant, elle s'était levée de son siège... Trop vite cependant. Sa vue se troubla, la tête lui tourna tandis que des points noirs obscurcissés sa vue. Elle se retint de justesse à la chaise libre d'à côté de la sienne. Une petite seconde plus tard, elle récupéra l'usage de sa rétine et vît un mec à l'allure... C'était quoi cette allure?! Le style qui vient avec une vie de bohème sûrement.

_ HEY !!!! C'EST A MOI !

Elle se dirigea vers lui tandis qu'il croquait déjà une deuxième bouchée de sa pomme payé avec son ARGENT durement gagné!!! Son sang ne fit qu'un tour, normal, on est plus sujet à la colère quand on manque de sommeil!

_ MAIS... MAIS T'AAA... AAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHH

Elle s'étala de tout son long n'ayant pas remarqué un sac qui trainait en plein milieu de son chemin. Elle s'éclata par terre, au pied du " voleur ". K-O, victoire Zach !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zach Waits
Jedi
Jedi
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Au   Sam 24 Jan - 0:17

    Zach était en train de vivre un des meilleurs moments de sa vie. Sa bouche, sèche, n'avait pas rencontré la saveur fraiche d'un aliment depuis des jours. Il n'avait certes pas besoin de manger, pas spécialement, mais il était humain, et surtout humain rêveur, et ce qui l'intéressait, c'était le gout qui rappelle des souvenirs. Ce souvenir des belles choses. Il sourit doucement, de manière certes exténuée, mais joliment. Il se lécha les lèvres, qui étaient toutes sèches, passa sa main dans ses cheveux en appuyant beaucoup (c'était sa manière de faire, pas comme une brute, mais très précisément, comme si chaque chose était le monde et que s'il ne la touchait pas comme ça le monde disparaitrait, l'imagination avec.), puis posa ses deux pouces sur ses paupières, reposant ses yeux fatigués après avoir rechargé sa batterie à rêve et a bouche humide. Quand il rouvrit les yeux, le sol avait changé de couleur, passant du blanc immaculé au noir.

    La première pensée qu'il eue était que merde, un con d'élève avait renversé un plateau, et qu'il allait devoir recommencer à balayer. Zach perdait rarement patience, mais marcher le fatiguait tellement, regarder aussi, et balayer demandait tellement d'attention de ces deux facultés, qu'il ne se sentait pas prêt a recommencer; oui mais voila, il ne voulait, ou en tout cas ne devait pas perdre ce travail. Il fallait le garder à tout prix. Il avait besoin d'argent. C'en était fini cinq minutes de l'innocence. Pour continuer à vivre d'elle, il fallait, cinq minutes, se comporter en adulte. Dur, mais réel. Il fallait gagner cette saloperie vénéneuse pour vivre. Ca lui coutait plus que des heures de travail normal. Il se sentait complètement handicapé. Genre enfermé dans un corps qui ne lui appartenait pas. Le problème étant qu'il n'était pas handicapé. Il était humain, trop enfant, trop rêveur, et marchait de guingois, et se faisait mal tout seul. Lui même aurait été foncièrement dans l'impossibilité d'expliquer cette façon d'être. C'était comme ça. Il l'avait accepté depuis longtemps. Il vivait avec. Tant pis si parfois il était tellement maladroit qu'il manquait de se tuer. Justement, autant profiter. On ne vit qu'une fois. Mais Zach prit soudain conscience que la tache sombre sur le sol n'était pas une nouvelle vague de saleté.

    C'était une jeune femme. Probablement, maintenant que son esprit formait le puzzle, celle qu'il avait entendu hurler des choses indistinctes la minutes précédente. Il ne parvenait pas à se souvenir ce qu'elle disait. Elle avait l'air blonde. Il eut envie de se pencher pour l'aider, puisqu'apparemment elle était à terre pour je ne sais quelle raison reliée à lui. Mais il savait ce qui se passerai. Il n'arriverait qu'a la caresser, et si il la remontait, ce serai au prix de sa chute a lui même. C'était dingue, un extrémisme pareil, quand même...Au lieu de se formaliser, il lâcha son balai qui tomba sur le lino sans faire vraiment de bruit, ce qui l'arrangeait, puis s'accroupit avec précaution, posant ses mains délicieuses sur le dos de la jeune femme, sans arrières-pensées. Zach n'avait jamais d'arrière pensées. Il grogna, essayant tant bien que mal de l'aider à se mettre sur la bonne voie du debout. Quand il eut fait du mieux qu'il pouvait, il posa à plat ses mains sur le dos de Blair, et attendit une quelconque réaction de sa part. La pomme gisait à terre, non loin d'eux, belle comme un éclair de lune quand on à peur dans le noir. Elle narguait Zach qui finalement aurait préféré laisser l'étudiante étalée par terre et finir de manger le fruit défendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attention Jeune Louve qui mord [ Zach ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attention Jeune Louve qui mord [ Zach ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Koishi,une jeune louve sanglante.
» Attention à ne pas te brûler les ailes jeune ami
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un Campus et une ville Londres :: Campus :: La Cafét'-
Sauter vers: