Un Campus et une ville Londres

un campus dans la forêt londonienne, l'agitation, le boulot, les études...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ALWAYS THINKING - D. Walter Blake

Aller en bas 
AuteurMessage
Léo Stone
Sort en cachette la nuit
Sort en cachette la nuit
avatar

Nombre de messages : 150
Love and So... : Fuit tout ce qui ressemble à une relation amoureuse ...
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Lun 11 Oct - 21:47

Toute la grandeur d'une pays réunit dans un seul batiment ? ... Non. Buckingam Palace était certes immense et plutôt joli quand il ne pleuvait pas, mais Léo ne trouvait pas que c'était le plus beau palais du monde.

Assit sur un muret en face de l'ignoble carrefour où se croisaient des dizaines de taxis londoniens qui lui même se trouvait en facede Buckingam, Léo comtemplait la grandeur et la richesse londonnienne ! Ce n'est pas donné à tout le monde d'haiter dans un "Palace". Pas à lui en tout cas.

Il soupira, quand pourrait il mener une vie digne de ce nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Walter Blake
Ambitieux
Ambitieux
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/09/2010

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Lun 11 Oct - 22:18

    Blake, elle, ne voulait ni château, ni villa, ni rien, et elle aimait le bruit du trafic qui résonnait dans ses oreilles plus que dans celles des autres. Mais enfin juste à ce moment là, elle était assise sur un des murets qui entouraient la place et, tellement morte de froid qu'elle n'en bougeait plus dans son petit pull noir, elle fumait sa roulée. Les yeux dans le vague - comme toujours.

    Il lui semblait une éternité depuis qu'elle avait parlé à quelqu'un pour la dernière fois. Elle était petite, brune, et s'était trouvée assez quelconque pendant sa 'journée de vue', donc passe partout: personne ne la reconnaissait et donc ne venait lui parler dans la rue, et comme elle ne voyait personne elle ne pouvait reconnaitre des connaissances. De plus, elle était persuadée d'avoir l'air un peu folle, comme ça, toute seule, avec surement des cernes de trois pieds de long, pas maquillée ni coiffée puisqu'elle n'avait plus personne pour la guider. Mais enfin! Elle vivait.

    Elle tira une longue bouffée de sa cigarette en se disant que, vraiment, c'était un tueur à retardement, mais c'était trop bon. Et elle laissa un fantôme de sourire glisser sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Stone
Sort en cachette la nuit
Sort en cachette la nuit
avatar

Nombre de messages : 150
Love and So... : Fuit tout ce qui ressemble à une relation amoureuse ...
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Lun 11 Oct - 22:24

Léo se dit qu'il ne fallait ajouter à sa contemplation qu'une cigarette, bien sur il n'en avait pas, il n'avat même oas de quoi s'achter à manger alors ... Quoiqu'une cigarette lui ferait plus de bien à l'instant présent. Il regarda autour de lui, une jeune femme assise à quelques mètres de lui fumait tranquillement une roulée. Il sautadu muret, s'approcha d'elle, se plaça même en face d'elle.

Etait elle entrain de rêver au point qu'elle ne leva pas les yeux sur lui ? Il haussa les épaules.


Est ce que je peux vous prendre une cigarette ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Walter Blake
Ambitieux
Ambitieux
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/09/2010

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Lun 11 Oct - 22:57

    Blake, qui en plus d'être aveugle, s'était en effet plongée dans une rêverie, eut un sursaut en entendant la voix du garçon, si proche. Elle ne l'avait pas entendu venir, concentrée sur le bruit des taxis, la rumeur du monde. Elle tendit la main par réflexe, pour toucher son visage mais, ayant mal calculé les distances, le heurta légèrement.

    -Oh, pardon.

    Dit-elle à moitié surprise. Elle prit la cigarette entre ses lèvres, lui tendit, prenant garde de ne pas le heurter avec.

    -Ce n'est pas très poli mais si vous êtes pressé...

    En fait il n'aimait pas pressé. Maintenant que ses sens se calmaient, la jeune anglaise se concentrait sur ce qu'elle entendait, juste devant. Il respirait calmement, il sentait bon. Il sentait l'homme - ça faisait longtemps. Et puis, sur une place publique aussi grande, elle ne risquait rien. Elle se haït tout de suite de penser un truc pareil - trop craintive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Stone
Sort en cachette la nuit
Sort en cachette la nuit
avatar

Nombre de messages : 150
Love and So... : Fuit tout ce qui ressemble à une relation amoureuse ...
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Mar 12 Oct - 19:21

Il ne comprit pas, est ce qu'elle était entrain de se foutre de lui ? Léo fit une tête interloquée. Débile !!! Il passa sa main devant les yeux de la jeune fille qui ne réagit pas, d'accord, t'as compris là gogole ? Léo s'en voulut.

C'est moi qui m'excuse.

Il prit la cigarette qu'elle lui tendait tira une bouffée atrappa la main de la jeune femme pour lui redonner sa cigarette.

Je ne suis pas pressé en fait.


Dit il en recrachant la fumée lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Walter Blake
Ambitieux
Ambitieux
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/09/2010

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Mar 12 Oct - 19:43

    Blake, tellement à mille lieux du monde, ne songea pas un seul instant à considérer le jeune homme de débile. Elle eut un espèce de frisson ridicule dans le dos quand il lui remit la clope dans la main, comprenant par là, et par sa phrase, qu'il allait rester là, et la fumer avec elle. Une boule d'angoisse lui remonta dans la gorge: être sociable, elle ne savait pas faire, du tout. Elle avait fini par apprivoiser le silence, et ils se plaisaient bien tous les deux, blottis l'un contre l'autre. Et voilà qu'une troisième personne débarquait. Comment allait-elle parler? Comment faisait-on, déjà, la conversation? Elle tira une longue bouffée à son tour, pour se donner une contenance. C'était dingue le 21ème siècle, ça gênait pas du tout de poser ses lèvres là où la salive d'un parfait inconnu était surement infiltrée.

    -Ok.

    Dit-elle aussi maladroitement qu'il s'était excusé. Elle se détestait, elle qui malgré le fait qu'elle soit aveugle avait toujours été la 'fille cool' (d'ailleurs elle détestait la connotation qui se dégageait de cette appellation maintenant), et maintenant avait des difficultés à sortir trois mots. Elle se rapprocha de l'extrémité du muret, se mettant en équilibre sur le bord.

    -Euh. Vous faites quoi dans la vie?

    C'était dingue de se rendre compte que quand on ne savait pas quoi dire, c'était des trucs aussi banals qui sortaient, comme des formulaires, ou quelque chose comme ça, ou même un souffleur dans sa tête qui vous donne la réplique cliché qui tue. Elle eut envie de se transformer en souris et de partir, ou de faire un truc dingue comme se mettre à sauter partout en criant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Stone
Sort en cachette la nuit
Sort en cachette la nuit
avatar

Nombre de messages : 150
Love and So... : Fuit tout ce qui ressemble à une relation amoureuse ...
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Mar 12 Oct - 19:51

Léo la sentit un peu géné, au début il se dit qu'il devrait peut être la laisser et partir, il sentait qu'il était entrer dans un espace dont elle seul connaissait les lieu. Et puis, il voulut engagé la discussion et Léo en fut ravit.

Ca fesait trs longtemps que personne ne l'avait pas dévisagé, il était content qu'elle ne puisse pas le voir. Il portait les mêmes vêtements qu'il y a 5 jours, il s'était lavé dans une espèce de station service où tout les routards viennent se laver et cette nuit il avait dormit entre deux murets.
Il sourit même si elle ne pouvait pas le voir.


Ce qu'il fait dans la vie ?

Pour l'instant je vous regarde et je vous sourit, maintenant je vais vour reprendre votre cigarette pour en tirer une bouffée voilà ce que je fais de ma viepour l'instant.

Il atrappa une seconde fois sa main pour lui prendre la cigarettequi rétrécissait à mesure qe le temps passait, il tira une bouffée puis une autre.

Et vous ? Qu'est ce que vous faites ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Walter Blake
Ambitieux
Ambitieux
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/09/2010

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Mar 12 Oct - 20:06

    Blake s'était crispée sur son muret, attendant un soupir de découragement du garçon, du style 'non mais qu'est ce que c'est que cette autiste' ou un petit rire déplaisant qui l'aurait encore grippée de mal pendant trois jours. Mais non, il réagit avec une justesse et une simplicité qui la toucha, comme s'il avait fait fondre un gros glaçon d'appréhension. Elle détestait l'hypocrisie, c'était comme une ombre au dessus de son monde en ce moment, ça et Bobby. Elle faillit sourire - ça ne vint pas. Elle eut un soupir de soulagement presque imperceptible.

    -Je vais vous écouter tirer une nouvelle bouffée de votre cigarette, ça me parait assez actif pour le moment, comme vie.

    Dit-elle, un sourire se dessinant sur son visage au fur et à mesure qu'elle parlait. Dieu que c'était bon d'avoir un dialogue simple, et presque 'malicieux' (je trouve pas d'adjectif ms bon t'as compris Smile) Elle se rendit compte au même moment qu'il avait la même odeur de renfermé qu'elle. L'odeur typique des gens dans la galère, qui voguent dans la rue en cherchant. En cherchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Stone
Sort en cachette la nuit
Sort en cachette la nuit
avatar

Nombre de messages : 150
Love and So... : Fuit tout ce qui ressemble à une relation amoureuse ...
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Mar 12 Oct - 20:13

Il souffla une nouvelle fois la fumée qui était entrée dans ses poumons et qui maintenant ressortait en partie. Il atrappa une troisième fois la main de son interlocutrice, en fesant bien attention à ce qu'elle ne perde pas l'équilibre. Il li redonna sa cigarette. C'était simple, sans jugement, sans regards étranges, sans appréhention. Léo aimait ça, pouvoir discuter sans que l'apparence n'est d'importance. C'était si agréable, il resouriait encore. Et puis, il se disait queça fesait bien deux semaines qu'il n'avaitpas discuté avez quelqu'un vraiment. Enfin même si pour le moment leur discution n'était pas très constructive bien sûr il trouvait cela agréable.

Depuis quand ses grands yeux bruns ne peuvent ils plus voir ?

Etait ce maladroit ? Léo s'en fichait, après tout c'était une question, et puis il n'allait pas faire comme si elle voyait. De plus il était vraiment curieux de la réponse. Sa voixn'avait pas été agressive, juste douce comme dans une discution normale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Walter Blake
Ambitieux
Ambitieux
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/09/2010

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Mar 12 Oct - 21:27

    Blake ne fut pas blessée par la question, peut être parce que Léo avait une voix, ou une présence rassurante. Il ne cherchait pas à la blesser, non, c'était de la simple curiosité, comme un enfant. Et encore une fois, ça lui faisait du bien, genre de la pommade sur son cœur bordélique. Elle récupéra la clope pour tirer une longue bouffée. Son sourire s'effaça de son visage qui resta cependant serein, bienveillant. Elle dirigea son visage vers Léo, du mieux qu'elle pouvait, avala sa salive, hésitante.

    -Depuis toujours.

    Dit-elle dans un souffle. En fait, ce n'était pas vrai, elle avait quatre ans à l'accident, et très récemment elle avait eut trois jours de re-vision qui l'avaient pratiquement rendue folle. Mais elle avait dit les choses comme elles étaient sorties de sa pensée. Elle n'avait pas envie de réfléchir, elle avait envie de laisser aller, d'exorciser Bobby, tout ça. Léo était apparemment la bonne personne. Elle tira à nouveau sur la roulée et la tendit à l'aveugle (c'est malin) au jeune homme.

    -Ce n'est pas grave vous savez.

    Encore le plus naturellement du monde. C'était un fait. Elle avait acquéri une toute autre sensibilité qui faisait son monde si différent. Bien sur, elle ne serait jamais capable de savoir ce qu'il y avait autour d'elle, comme s'ils étaient tous ectoplasme et elle pas. Mais l'aperçu qu'elle en avait eut quelques mois auparavant ne lui faisaient absolument pas regretter sa cécité. Elle vivait. Malheureusement il manquait Bobby, et elle n'arrivait pas à vivre correctement sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Stone
Sort en cachette la nuit
Sort en cachette la nuit
avatar

Nombre de messages : 150
Love and So... : Fuit tout ce qui ressemble à une relation amoureuse ...
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Mar 12 Oct - 21:38

Léo attrappa la roulée qui ne s'était pas arrêtée loin de son visage, il la porta à sa bouche, machinalement tira dessus, et recracha la fumée quelques secondes après.
Elle lacha deux phrases lentement, comme s'ils étaient tout les deux suspendu à des fils invisbles en plein milieu du ciel leur discussion bien que banal était aérienne ?


Si, c'est grave.

Là peut être était il maladroit.
Il voulut rectifié.


Enfin je veux dire, c'est admirable, mais grave.


Admirable oui, comment fesait elle pour que ses vêteùents lui aillent aussi bien, et comment fesait elle pour payer au supermarché, comment fesait elle pourmarcher tout simplement sans heurter quelque chose, Léo ne s'imaginat pas une vie à taton. Et lui avit besoin de savoir, et surtout de voir de ses yeux où il pouvait bien s'enfuir.

Léo tira une dernière bouffée sur la roulée et l'écrasa à terre.


Elle est terminée.


Fit il à voix haute, il se sentait obligé de tout commenter, c'était un pe idiotde sa part il le savait. Peu importe.


Vous vivez avec quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Walter Blake
Ambitieux
Ambitieux
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/09/2010

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Jeu 14 Oct - 22:49

    Blake n'avait qu'une envie, c'était d'aller à un endroit où il y aurait un canapé, se rouler en boule dedans pour avoir chaud, et continuer à parler avec le jeune homme. Mais lui proposer un truc pareil aurait été ambigu, et bien qu'elle sente bien ce début de conversation, sa confiance trop abimée l'empêchait de faire un truc aussi stupide. Elle l'écouta parler, calmement, se remit en arrière sur le muret et ramena ses jambes pliées contre sa poitrine, songeant vaguement à se rouler une nouvelle clope, trop enfermée dans sa torpeur pour vraiment le faire.

    -Ça n'a rien d'admirable. Des milliers de gens le font, c'est une question d'habitude.

    Répondit-elle sans méchanceté aucune, son petit visage récupérant simplement sa moue boudeuse habituelle. Mais justement, elle mentait, un peu, là. Ce n'était pas une question d'habitude, il fallait quelqu'un, sinon on mourrait, on se laissait faire par le temps et les choses, on restait assis dans son canapé. Blake se sentait paumée au milieu du monde, et c'était sa faute: elle, et elle seule, s'était enfuie, laissant une partie d'elle - sa jumelle. Ainsi elle sursauta quand elle entendit la dernière phrase du jeune homme. Son visage s'assombrit encore un peu plus.

    -N...Non.

    Balbutia-t-elle difficilement. Comment cela se faisait-il que, même si la discussion s'orientait vers du désagréable, elle soit toujours aussi légère pour elle? Compulsivement, elle fouilla dans sa poche et commença à se rouler une nouvelle cigarette. Elle habitait seule dans l'appartement géant que ses parents leur avait laissé en héritage, dans lequel elle venait de revenir, et qui l'angoissait. Bobby aurait dû vivre avec elle, mais voilà, l'accident, etc, etc. Seule face au noir qui peuple ta vie depuis ton enfance, Blake. D'ailleurs c'est un prénom prémonitoire que tu as là....Elle soupira, alluma nerveusement sa cigarette fine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Stone
Sort en cachette la nuit
Sort en cachette la nuit
avatar

Nombre de messages : 150
Love and So... : Fuit tout ce qui ressemble à une relation amoureuse ...
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Ven 15 Oct - 19:18

Des miliers de gens le font ? Léo ne les voyait jamais, il s'en voulut tout à coup, c'est vrai on ne fesait jamais attention à ces gens là. Ils passaient comme ça. D'ailleurs Blake n'avait absolument pas l'apparence d'une aveugle, elle n'avait pas de baton, du moins Léo ne l'avait pas remarqué, elle ne fermait pas les yeux ne portait pas de lunettes noires. Il haussa les épaules.

Oui des milliers peut être.

Murmura t il posa sa main juste à côté d'elle sur le muret. Il fesait frai, et Léo frissona.
Il pensait qu'ils seraient mieux autour d'un café ou d'un bon chocolat chaud dans un bar sur une grosse banquette avec des supers odeurs de pains et de croissants.
Elle vivait seule en plus ? Eh ben ... Il rit soudain, un petit rire pensif mais léger, il se disait justement qu'il prendrait bien une colocataire c'était marrant, un signe du destin ? Son petit rire soufflé ne dura qu'une fraction de seconde.


Vous n'avez pas envie d'aller boire quelque chose de chaud ? Je connais un café près d'ici il y a un feu de cheminée qu'on a pas besoin de voir pour qu'il vous réchauffe tout le corp.

Il lui sourit, même si ce n'était pas vraiment ... util ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Walter Blake
Ambitieux
Ambitieux
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 05/09/2010

MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    Dim 17 Oct - 12:32

    Il lisait dans ses pensées, un truc comme ça? Ou bien c'était Bobby guérie et déguisée? Elle avait besoin de chaleur. Et il se trompait, le sourire n'était pas inutile. Elle n'eut su dire pourquoi, mais ce genre de trucs se sentaient. Et c'était peut être même beaucoup plus chaleureux que n'importe quelle cheminée. Bref, avant de s'enfoncer dans le cliché, elle sauta à terre avec une agilité qui l'impressionna elle-même, sa clope au bec - véritable petit mec.

    -Allons-y, ça me va très bien.

    Blake avait un constant besoin d'être seule en ce moment, mais la présence de Léo n'était pas imposante, elle était comme un espace familier. Étrange sensation qu'elle avait qu'ils pouvaient se taire pendant trois quart d'heure et rester quand même au même endroit. C'est un truc qui n'arrive qu'aux amis - aux gens - super proches, or elle ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam, et d'ailleurs elle ne connaissait même pas son nom. Elle se rendit compte qu'elle s'en foutait. Elle hésita un instant, attendant qu'il dirige le bal. Elle avait toujours été contre lunettes et canne. Alors, elle développait les sensations.

    -Je vous suis, il n'y a pas de problèmes. Vous pouvez m'appeler Blake.

    Ce qu'il y avait de bien, avec son nom, c'est qu'elle pouvait choisir un des trois de se cacher dessous, devenant une autre personne, comme un masque. Elle pouvait vider le réservoir à tristesse, ça avait un côté lache mais chouette. Blake était son nom de famille, mais elle l'utilisait toujours comme prénom. Elle n'avait jamais aimé son prénom - Diligence, qui pouvait lui en vouloir! - et l'utiliser c'était comme retourner dans la peau de quelqu'un qu'elle n'était plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ALWAYS THINKING - D. Walter Blake    

Revenir en haut Aller en bas
 
ALWAYS THINKING - D. Walter Blake
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Briket Jules Walter yo ap fè chimen.
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Mathew ... Walter!
» Présentation Mike Blake
» Demeure d'Anita Blake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un Campus et une ville Londres :: Ville :: Buckingam Palace-
Sauter vers: